Comment isoler efficacement les murs ossature bois ?

9 octobre 2020

Comment isoler efficacement les murs ossatures bois ? C’est une question que vous nous posées régulièrement. Nous essayons ici de vous apporter quelques éléments de réponse.

La conception des murs ossature bois

Les murs ossatures bois se composent de montants, lisses et de panneaux de contreventement de type OSB. Après fabrication ou après pose, ces cadres sont isolés sur site puis revêtu de la membrane d’étanchéité.

Murs ossature bois posés
Murs ossature bois après pose de l'isolation et de la membrane d'étanchéité
Isolation et membrane d’étanchéité posées

Les lisses et montants ont une épaisseur de 45 mm mais peuvent être de largeur différente : 95, 120 mm, 145 mm, 184 mm et 220 mm.

Les largeurs varient en fonction des hauteurs de murs mais aussi en fonction des charges à reprendre et surtout en fonction de l’isolation recherchée.

En complément, quand le mur s’épaissit, il est alors possible d’y intégrer les coffres de volet roulant.

Le choix de l’isolant

Chaque isolant a son propre coefficient Lambda et en fonction de son épaisseur sa résistance thermique R.

Pour une construction neuve, le bureau d’étude thermicien déterminera la résistance thermique de toutes les parois en tenant compte de l’orientation de la maison, du nombre d’ouvertures, du type de chauffage

LAMBDA

La conductivité thermique d’un isolant est une grandeur physique appelée lambda caractérisant le comportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction. Plus cette valeur est faible, et plus le matériau est isolant.

En divisant l’épaisseur de l’isolant par son lambda, vous obtenez la valeur de la résistance thermique appelée R.

Les fiches techniques disponibles sur les sites des fabricants, permettent de trouver facilement les informations. Pour le MB Rock de chez ROCKWOOL par exemple, pour une épaisseur de 145 mm, R vaut 4.25, pour 175 mm, R =5.10 et pour 200 R=5.85.

En mettant en œuvre une contrecloison isolée, la résistance thermique de la paroi augmente encore et permet donc de se rapprocher et même de dépasser les R réglementaires.

A titre d’exemple et la RT 2012, la résistance thermique d’un mur donnant sur l’extérieur doit être de 4, elle est de 5 pour un bâtiment à énergie positive (BEPOS 2020) et de 6.5 pour une maison dite passive.

Comment isoler efficacement les murs ossatures bois dans le cadre des nouvelles règlementations?

Laine de bois, laine de roche, laine de verre, ouate de cellulose sont les 4 types d’isolant pouvant être utilisés dans les murs ossature bois. PANDOM est qualifiée RGE et maîtrise la pose de ces différents isolants.

Vrac, panneau ou rouleau, l’isolant existe sous différentes formes.

Isolant panneau
Panneau
Isolant rouleau
Rouleau
Isolant vrac
Vrac

L’accompagnement de PANDOM

En fonction de vos attentes, PANDOM vous accompagne dans le choix de l’isolant en présentant les avantages/inconvénients de chacun et espère vous aider à répondre à la question : Comment isoler les murs ossatures bois de notre maison ou de notre extension ?

A titre d’exemple :

Laine de bois, laine de roche et ouate de cellulose présentent une très bonne inertie thermique qui empêche la chaleur ou le froid de rentrer.

La laine de verre est très efficace comme isolant mais elle a une trés faible inertie et sa fabrication consomme énormément d’énergie grise.

Les produits en vrac ont l’avantage d’éviter les chutes.

La fabrication de la laine de roche est très consommatrice d’énergie grise.

Si cette présentation vous a donné des idées alors n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour vous faire conseiller par un de nos experts.